Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : samedi 19 mai 2007

KAWASAKI KFX 450R

Un quad façon Expresso

Texte : David | Photos : Vincent | Vidéo : DMVcom
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O
- 7995 €
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, double ACT, 4 soupapes
Cylindrée : 449 cm3
Puissance maxi : 43 ch
Alimentation : injection
Mise en route : démarreur électrique
Embrayage : par câble
Boîte : 5 rapports + M.A.
Transmission finale : chaine
Suspension av. : double triangle superposé, amortisseur réglable; ar. : mono-amortisseur réglable
Frein av. : 2 disques; ar. : 1 disque
Pneu av. : 22x7-10; ar. : 22x10-9
Réservoir essence : 10 litres
Longueur : 1830 mm
Poids à sec : 165 kg
Empattement : mm
Garde au sol : 265 mm
Homologation : non homologué
Coloris : vert
Equipement de série
Démarreur électrique
Voyant température moteur
Voyant réserve
Voyant marche arrière
Voyant température
Marche arrière
Frein de parking
Bumper avant
Anse métal arrière
Phares lenticulaires
Feu arrière à diode
Suspensions Kyaba
Jantes alu
Homologué 2 places en version KL uniquement
Importateur / Distributeur
KAWASAKI
PA de la clé Saint Pierre
Rond point de l’épine des Champs
78996 – Elancourt
Tel : 01 30 69 00 00
Fax : 01 30 69 50 02
www.kawasaki.fr

Concurents
DINLI DL901 450 HR
Voir | Comparer | Essai

HONDA Sportrax 450 R
Voir | Comparer

KTM 505 SX
Voir | Comparer

KTM XC 525
Voir | Comparer

POLARIS OUTLAW 500 E
Voir | Comparer | Essai

POLARIS Outlaw 525 IRS
Voir | Comparer

SUZUKI LT-R450 quadracer
Voir | Comparer

YAMAHA Wolverine 450 FX 4x4
Voir | Comparer

YAMAHA YFZ450
Voir | Comparer

Musclé, compact et rapide, le nouveau KFX450R est un Kawa plutôt corsé façon Expresso. Une simple dose de ce quad excitera les plus blasés d’entre vous. Allégé en « sucre » grâce à son cadre 100% aluminium, le KFX propose un moteur à haute teneur en caféine issu de la KX450F qui brille à travers les championnats de cross et de supercross du monde entier. L’analogie avec le café s’arrête ici car il est désormais temps de déguster cet exquis Kawa.
Pour lutter contre les YFZ450 Yamaha, les LT450R Suzuki et les Sportrax 450 R Honda… Kawasaki se devait de sortir un quad 4 temps ultra moderne dont le moteur est issu des dernières motos de compétition tout terrain. C’est désormais chose faite avec le KFX450R qui ne se contente pas de la greffe d’un nouveau monocylindre. Châssis, bras oscillant, échappement, système d’injection… tout est 100% nouveau.

Un look et des solutions techniques high-tech

A peine les quads de présentation descendus du camion officiel Kawasaki que le première claque visuelle nous frappe la joue droite. Le KFX450R est ultra compact et doté d’un style très flatteur. La carrosserie minimaliste est taillée à la serpe, les chromes et les pièces alu foisonnent tandis que la qualité des plastiques impressionne. Le quad respire la compétition et la qualité de finition exemplaire nous donne une autre baffe sur la joue gauche.
Kawasaki est partie d’une feuille vierge pour présenter un engin totalement nouveau. Le KFX est le premier quad de la catégorie dont le cadre est entièrement en aluminium. Cadre, boucle arrière et bras oscillant sont donc du même matériau et confère au KFX une rigidité exceptionnelle. Comparé à l’acier, ce cadre permet un gain de poids d’environ 20%. Le Kawa ne pèse pas plus de 165 kgs sur la balance malgré la présence d’un démarreur électrique. Le fabricant propose d’ailleurs une option kick pour les mordus de compétition qui souhaite encore gagner du poids en retirant le système de démarrage électrique.
Le moteur est donc dérivé de la KX450F qui brille notamment aux USA en championnat de cross et surpercross. Seuls quelques ajustements sur l’inclinaison du cylindre notamment ont été effectué pour s’adapter aux contraintes spécifiques d’un quad. Ce monocylindre 4 temps à la gniac incroyable adopte l’injection et permet ainsi de fonctionner de manière optimale quel que soit le temps ou l’altitude. Les émissions de CO2 sont largement réduites et la douceur d’utilisation est optimisée.

Un jouet pour adultes avertis

La légèreté du KFX et son petit gabarit donnent l’impression que n’importe qui peut s’installer aux commandes et si la machine semble facile d’accès à allure normale, elle demande de l’expérience pour être exploité pleinement. Dès les premiers mètres, la machine impose le respect et les chevaux du 450 cc injection poussent sans discontinuer d’autant que le limitateur est retravaillé pour engendrer des coupures très faibles à haut régime. Le couple est impressionnant et les cinq rapports passent avec une aisance insolente. Le quad se fait alors plus docile car le KFX permet de piloter en sous régime et d’enrouler les difficultés avec une vitesse constante. Le monocylindre est tellement volontaire qu’on oublie parfois de rentrer les rapports ou même de débrayer dans les épingles. Le coup de piston est alors assassin et entraîne un calage immédiat. Nombreux testeurs et pilotes se sont fait piéger lors de cet essai par ce phénomène. Pour semer un peu plus le doute sur le rapport enclenché, le KFX dispose d’un échappement à la sonorité très feutrée et linéaire. Agréable dans l’absolu, cette discrétion ne permet pas de piloter facilement à l’oreille. Heureusement, l’onctuosité de la gâchette couplée à la douceur de l’injection offrent une précision des gaz très fine. Lorsque les bras se fatiguent, la réponse instantanée de l’accélérateur peut d’ailleurs surprendre. La motricité du 4 temps est constante et les glisses sont saines malgré un arrière qui a tendance à fuir facilement dans les virages serrés.

Train avant très vif

Au niveau du châssis justement, le train avant « choque » par sa légèreté. Pour faire simple, vous ne le sentez pas. Le KFX est très vif et les changements d’angles s’effectuent instantanément. Sur les sauts, un simple coup de gaz met le quad sur orbite et il n’est surtout pas nécessaire de tirer sur le guidon. Malgré cette sensation de flou dans la direction, le quad reste totalement neutre dans les bouts droits défoncés grâce à une conception exclusive des triangles inférieurs dont la longueur est maximisée pour réduire le carrossage et augmenter le débattement. Le résultat est probant car la stabilité est bien au rendez-vous. Les suspensions Kyaba qui équipent le KFX sont entièrement réglables et offrent d’excellentes prestations.
Côté frein, le constat frôle le sans faute avec deux disques avant très puissants et un disque arrière en forme de pétales qui s’avère performant et innovant.
En terme de gabarit, l’espace à bord du Kawasaki est vraiment limité pour les pilotes de plus d’un mètre quatre-vingt. La selle antidérapante très fine martyrise les fesses rapidement mais la finesse de l’engin incite plus souvent à piloter debout dans les trous.


Une finition sans faute, des équipements bien pensés

Au-delà de la carrosserie soignée et du châssis haute technologie, le KFX propose des équipements haut de gamme. Les jantes en aluminium sont munies de plaques de renfort et la première monte de pneumatiques est signée Dunlop. Le coude d’échappement est en titane et le collecteur est protégé par une plaque d’aluminium. Le guidon Renthal d’origine offre une position haute typée tout terrain. La machine est équipée de deux phares lenticulaire intégrés à l’avant et le feu arrière à diodes est issue des motos routières de la marque.
Enfin, la carrosserie est étudiée pour se retirer rapidement afin de faciliter les interventions techniques en un minimum de temps.
Côté pratique, le KFX propose un démarreur électrique et l’injection dispense du starter à froid. Le tableau de bord comprend un voyant d’eau, de réserve, de point mort et de marche arrière.
Une marche arrière bienvenue qui s’enclenche d’une simple pression du pouce gauche. Ce système est conçu pour perdre le moins de temps possible en cas de tout droit lors d’une course.
Un frein de parking est également de la partie. Facile à enclencher, il est impossible à oublier puisque l’embrayage ne peut plus être utilisé lorsque le frein de parking est en fonctionnement.
Conclusion
Kawasaki ne s’est pas trompé en proposant ce quad totalement nouveau. Le but avoué est de bousculer au plus vite la hiérarchie des 450 cc sportifs. Le moteur et le châssis déjà très performants d’origine devraient délivrer tout leur potentiel avec une préparation adaptée. Mais pour ceux qui souhaitent toucher du doigt le monde de la compétition et piloter un quad très performant et ludique, le KFX est un excellent choix. Une version homologuée par la société KL est prévue pour civiliser un tant soit peu la bête et une extension de garantie de 2 ans est possible… soit 4 ans en tout. C’est vous dire si Kawasaki croit en la qualité et au potentiel de son nouveau bébé.
Look
Châssis
moteur
Finition
Gabarit limité
Confort
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
9/10
9/10
9/10
7/10


Vitesse maxi :


n.m. km/h
Note Finale :   8,5/10
Réaction(s) (4)
1 | écrit le mardi 12 juin 2007 à 20h26 par kawa 57
une bete de course, je suis en possession de ce quad,
2 | écrit le samedi 08 septembre 2007 à 18h34 par chuunwarrior
que de bon commentaire unptit muffler pis une chips la sé mechant en ciboire jdonnerais un9.5 sur dix maniable dans les air comme a terre sé debiles la suspension apres ca entk stune vrai bete elle fait que nen redemmender aller lacheter vs serez pas decu chow
3 | écrit le jeudi 06 décembre 2007 à 11h56 par chubaka
rien a dire il est parfait pour moi ! ! ! tres maniable ! SUPER ! !! !!!
4 | écrit le vendredi 19 septembre 2008 à 15h07 par antony
c une super machine maniable et agreable a piloter rien a envier aux suzuk et compagnie je dirai que si se n est pas aux dessus !! une chose est sur c que c est pas en dessous!!machine a ne pas mettre entre toutes les main novice attention!!!
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions quad
Boutique
.: Tags :.
Partenaires